Nneka à la Rotonde du Botanique, Bruxelles le 3 octobre 2008

RSS
Compartir

3 Oct 2008, 22:56

Ven. 3 oct. – Nneka

Pour cette nouvelle saison au Botanique j’ai été voir Nneka dans ma Rotonde préférée. Je me faisais une joie d’y retourner, cette salle magique à l’acoustique incroyable commençait à sérieusement me manquer. La jeune chanteuse Nigérienne s’est fait attendre 1h et a commencé à chanter dans les coulisses. Ne la voyant pas apparaître la salle a même cru un moment à un playback et a commencé à huer. Fausse médisance, elle est apparue après deux couplets pour nous en mettre plein les oreilles. Et quand je dis ça je ne pèse pas mes mots … on a eu droit à un effet dont je ne connais même pas le terme, il s’apparente au Larsen mais dans les graves. La petite chanteuse souffrait et nous avec elle. Je souffrais même pour elle en plus, pour dire la souffrance générale ! Ses retours lui lançaient des sifflements, une cata ! On n’insistera jamais assez sur l’importance d’une bonne balance avant un concert et d’après ce que j’ai cru comprendre, la mignonne n’a pas bien fait ses devoirs, ca lui apprendra ! Regard vers l’ingé son coté jardin, pas du tout stressé mais ne trouvant pas le réglage coupable, cette cacophonie nous a bien tenu en haleine les 3 premières chansons. J’ai même vu un couple sortir sous la torture à moins que ce ne soit pour un besoin plus urgent… Peu à peu le son s’est stabilisé tout en augmentant de volume, j’ai donc dû sortir mon artillerie de chez Alpine pour protéger mon patrimoine acoustique restant ! Dommage car elle avait des choses à dire dans ses chansons. Sa voix est très belle et douce, elle est mignonne, et semble être quelqu’un de sincère. Elle nous dit qu’elle n’est pas parfaite, c’est à prendre ou à laisser… (serait-ce en rapport avec ses devoirs ? ) Nous raconte l’histoire du Nigéria, pays riche en pétrole que la majorité des compagnies pétrolières pillent avec l’aide des politiciens corrompus qui collaborent avec eux et nous encourage à aller voir son Myspace afin d’apporter notre soutien à cette cause. « Remember Ken Saro-Wiwa » est le nom de sa bataille. Je n’ai pas entendu de solution au problème mais peut-être qu’en cherchant un peu on le trouverait, sinon à quoi bon juste dénoncer ? Je ne m’étale jamais sur les problèmes politique car ma passion c’est la musique, mais puisque c’était le souhait de la jeunette, autant lu faire plaisir. Elle nous a interprété en scoop sa toute nouvelle chanson « Deadly Combination » en invitant le public à la coter 10 -5 ou 0. Beaucoup d’abstentions mais aussi pas mal de 10, de son coté elle s’est auto octroyée un 5 moyen. Le public appréciait cette musique qu’elle qualifie de Hip-Hop, Soul, Afro-Beat mais qui s’approche aussi parfois d’un Rap-Dub (si ça existe ? :)
Elle nous annonce sa dernière chanson, le public hue, elle rectifie « Sorry, I mistook » puis corrige « I have mistaken », il y en avait encore deux. Elle termine en nous disant « Hope next time I can give you more than I did today » et revient quand même pour un petit rappel … assourdissant ! Ah zut, j’avais oublié de remettre mes bouchons, voilà pourquoi !
Dans les couloirs elle est restée jusqu’au dernier client pour signer et dédicacer son merchandising, communicative mais pas trop, elle a montré un visage humain et chaleureux.

Comentarios

Dejar un comentario. Entra en Last.fm o regístrate (es gratis).