• An Old Leipzig Weeps

    4 Oct 2009, 16:25

    Sat 3 Oct – Sol Invictus, Barditus & Quellenthal

    Voir un concert de "Neo-Folk" en Allemagne, je sais pas, mais ça à quelque chose de magique. Qui propulse à une autre époque. Mais voir Sol Invictus à Leipzig, ça confinait au sublime. 1h30 de requiem magistral mais baignant dans une atmosphère bien plus sombre et solennelle de ce qu'on trouve sur album.

    Pas grand chose à dire en fait.

    Beau, tout simplement.

    setlist :

    Abattoirs of Love
    Media
    April Rain
    English Garden
    Sawney Bean
    Bad Luck Bird
    Two Corbies
    Cruel Lincoln
    We are the dead Men
    Rex Talionis
    Stay
    Eve
    Black Leg Miner

    rappel:
    Black Easter
    Believe me

    2e rappel :
    An Old London Weeps



    (Barditus c'est la grosse marrade par contre)
  • Villette So)))nique

    28 May 2009, 12:20

    Wed 27 May – Festival Villette Sonique

    Nom du produit : Sunn O)))

    Dosage : Plus ou moins 50 minutes à un volume assez élevé (pas assez cependant)

    Effets : Abolition du Continuum espace-temps, crée un état de transe chez l'usager, sensation de flottement tantôt aqueuse, tantôt aérienne.

    Expérience : Le lieu le plus propice n'est sans doute pas une immense salle comme la Grande Halle de la Villette. Néanmoins, au bout de quelques minutes, les premiers effets se font ressentir. Le son est ample et les basses ronflantes, l'immersion est progressive. Le sujet expérimente petit à petit les vibrations dans tout son être et n'est dès lors plus maitre de soi mais se laisse porter par les riffs subsoniques qui, contrairement à la première prise de la même substance dans une cave de pierre, créent ici une atmosphère plus vaste. L'apothéose de cette transe se trouve dans ses dernières minutes où le sujet se voit lever les mains au ciel de manière irrépressible pour rendre hommage au drone final qui se coupera brutalement, le laissant dans un état de retour à la réalité assez difficile.

    Conséquences à court terme :
    euphorie passagère, incapacité à communiquer, envie d'une bière.
  • Fear of the dark

    9 May 2009, 23:14

    Sat 9 May – Black Metal Is Rising V

    Vous connaissez cette nouvelle de Lovecraft, De l'au-delà ? Et bien Darkspace c'est ça. Ça vous chatouille la glande pinéale et vous propulse dans le cosmos les 3 yeux grands ouverts. Vous voyez désormais les entités tapies dans les recoins de l'univers, se cachant derrière la majesté d'une colonne de gaz ou festoyant autour d'un trou noir, prenant conscience que le vide qui vous entoure n'est qu'une illusion. Vous êtes propulsé de galaxies en galaxies dans cet espace aussi glacial qu'inhospitalier au son des hurlements des vents stellaires avant de réatterrir lourdement sur la terre ferme.
  • Wolves in the Black Ball

    4 Feb 2009, 15:00

    Tue 3 Feb – Wolves in the Throne Room, Fiend, Revok, HKY

    A cause de quelques petits problèmes de transports (...) j'arrive alors que HKY est déjà en train de jouer. On à le droit à un -core plutôt bien foutu avec un son black dans l'esprit et j'ai cru déceler un léger arrière gout d'Esoteric (enfin vraiment léger quand même)

    Ensuite c'est Revok, qui m'ont tellement laissé de marbre (traduction : je me suis emmerdé comme pas possible), que ça m'aura au moins permis de sortir pour me restaurer un peu.

    Je reviens pour Fiend et ça m'a franchement pas emballé, surtout à cause du chant qui m'a vraiment insupporté...

    L'attente se fait fébrile maintenant. Des bougies sont allumées sur la scène, on commence à se rapprocher, Wolves in the Throne Room fait enfin son entrée et là c'était... comment dire ? Magique ? Sublime ? Ouais. Mais vraiment hargneux et rageur aussi, ce qui m'a agréablement surpris. Ambiance énorme et final dantesque. Enfin bref, sur cd c'est bien joli mais en live c'est vraiment LA surpuissance. Pour le coup, les loups s'étaient méchamment libérés de la salle du trône plutôt classe où ils étaient enfermés sur album.

    Et ça fait plaisir de rentrer avec une jolie affiche gratuite.
  • Marshmallow's Attack

    19 Nov 2008, 12:41

    Tue 18 Nov – Enslaved, Audrey Horne, Kraków

    Bon, la première chose qui frappait ce soir c'est le peu d'affluence... Putain, c'était Enslaved quand même ! Est-ce que parce que c'était un concert en semaine, parce que le prix de la place était trop élevé par ces temps de crise, les premières parties pas trop engageantes ? Enfin bref, on s'en fout, au moins y avait de la place pour respirer et ceux qui étaient là ce soir ont assisté à un show ENORMISSIME.
    Son très bon, groupe heureux d'être là...
    Ceux qui critiquaient le dernier album ont dû s'en prendre plein la tronche ce soir car on voit bien que le rendu live des titres est parfait (argggh le solo de Ground ! Super joussif ! The Watcher, le rageur New Dawn). Le groupe sait aussi faire plaisir aux fan en jouant un peu de "old stuff" qui rend tout le monde d'humeur guerrière dans la fosse (Eld, Allfadr Odinn et surtout l'énorme rappel cadeau bonux Slaget I Skogen Bortenfor, énorme, la grosse claque).
    Bref, une soirée de viking psychédélique excellente, l'un des concerts de l'année pour moi...

    set list :

    Clouds
    Fusion of Sense and Earth
    New Dawn
    Ruun
    As Fire Swept Clean the Earth
    Eld
    Ground
    To the Coast
    Allfadr Odinn
    The Watcher
    rappel :
    Isa
    Slaget i skogen bortenfor


    Ah oui les premières parties ? bof.
  • Ţesarul de Lumini

    3 Nov 2008, 14:09

    Sun 2 Nov – Fest black metal

    Pourquoi se faire chier à essayer de décrire un concert de Negură Bunget ?
    Même dans l'espace complètement réduit du sous-sol du Klub où les 6 musiciens (dont une plutôt jolie clavieriste) se retrouvent confinés et directement à côté du public (public qui aura servi d'ailleurs à porter l'espèce de trompe pendant un morceau), la magie opère.
    On se trouve tout de suite projeté dans des forêts de sapins transylvaniens qu'on a jamais vu, le genre d'endroit où la Nature est encore maitresse et où tous les mythes qui l'entourent sont encore très vivaces.
    Bref, un gros gros trip forestier d'une heure avec des musiciens vraiment en forme et un son plutôt correct (en étant à 50 cm du chanteur en tout cas).
    Que ce soit sur scène ou sur album, Negură Bunget est un grand groupe.
  • Holy Sh*t !

    21 Sep 2008, 13:17

    Sat 20 Sep – Secret Chiefs 3, Fear Falls Burning, Drums Are For Parade

    Bon j'arrive passablement fatigué dans la salle et ça commence avec Drums Are For Parade, inconnu au bataillon, qui aura pas mal de soucis avec un ampli. Sinon c'est du sludge assez sympa mais pas transcendant (et puis cette voix claire est un peu ignoble quand même). Une entrée en matière assez déroutante.

    Pause bière et Fear Falls Burning démarre. Du drone ambient noisy aux sonorités post-rock. Assez mignon mais trop inoffensif pour moi (comme peut l'être Nadja par exemple).

    Enfin arrivent les Chefs Secrets 3 et là... une petite définition s'impose :

    Poutrer, verbe tran : Se dit d'une chose dont la force est celle d'une poutre en pleine face, le plus souvent à une vitesse importante, et dont l'impact peut laisser des séquelles irréversibles. ex : Secret Chiefs 3 en concert, ça poutre, 'nuff said.

    Voilà, ça suffira. Je pourrais aussi bien décrire l'énergie dont font preuve les 6 musiciens et la bonne humeur communicative, le bonheur de voir un mec en robe de bure sauter partout avec son espèce de luth électrique, l'autre dimension que prennent les chansons, les 2 impros (?) énormes et complètement space, le rappel jouissif... Je pourrais décrire tout ça mais ce serait vain donc pour une bonne description, se référer à la définition du mot "poutrer".


    (Si quelqu'un à la set list ce serait cool de la passer)
  • Light of a Dead Star

    16 Jun 2008, 16:14

    Sat 17 May – Black Metal is rising IV

    On est encore une fois plus que gâté par les Acteurs de l'Ombre qui nous ont offert un festival excellent.

    Les hostilités commencent avec Aosoth (qui m'était inconnu) qui délivre un black metal old-school avec quelques pointes thrashisantes. J'ai cru comprendre que leur premier album allait sortir bientôt, affaire à suivre donc et en tout cas une bonne mise en jambe. On continue avec Foscor venu défendre leur dernier album et le set était donc orienté sur celui-ci (dommage, je préférais leur premier, plus atmosphérique). Mais bon, ils s'en tirent quand même bien, les compos sont recherchées, entre passages mélancoliques et grosses déferlantes de blasts, Foscor est un groupe qui mérite d'être plus connu (et assure bien en live, ça m'a donné envie de réécouter le dernier). C'est ensuite au tour de Balrog pour un set bien brutal, le genre de black metal dont je suis pas particulièrement fan mais qui rend vraiment bien en live.
    On enchaîne sur Finis Gloria Dei mais vu que j'ai trouvé ça assez chiant, je n'aurai pas grand chose à en dire.
    Vient ensuite le tour du 2e groupe pour lequel j'étais là, Farsot. Là, on passe un peu un cran au dessus (même si il me semblait qu'il y avait moins de monde dans la salle pour eux). En tout cas, leur black progressif dans la veine de Shining mais avec cette patte allemande caractéristique à réellement fait forte impression. Ensuite, Blodsrit. Je connaissais que Helveteshymner à sa sortie et depuis j'avais plus réécouté mais après ce concert je pense que je vais le ressortir. Dans mes souvenirs c'était pas aussi wock'n'woll. On donc eu droit a un bon set bien survolté.
    Enfin, c'est quelque peu crevé que j'assiste au dernier concert de la journée et celui pour lequel j'étais venu en particulier, Nehëmah. Dès l'intro on est plongé dans l'atmosphère empreinte d'occultisme et de mythologie Lovcraftienne qui durera jusqu'à la fin. Une excellente prestation et un Corven magistral.

    Bref une bonne journée de black metal, bien crevante tout de même.
    Ah oui et puis les courts métrages aussi entre chaque sets étaient plutôt intéressants et une bonne idée.
  • Defeating : Earths' Gravity

    18 Feb 2008, 18:53

    Fri 15 Feb – Earth, Sir Richard Bishop, KTL

    Ok, tout commence avec Sir Richard Bishop, que je ne connaissais pas, armé de sa simple guitare electro-acoustique et de quelques effets. Le monsieur maitrise complètement son instrument, les compositions sont assez difficile à suivre dans l'ensemble car il y a peu de fil conducteur, on sent de multiples influences indiennes et moyen orientales mais le son assez mauvais ne lui rendra pas hommage. Un bon début de soirée en tout cas et une bonne découverte.

    On continue avec KTL, l'une des multiples émanations musicales de Stephen O'Malley. Pendant 45 minutes on assiste à un déluge de guitare saturée sur fond de noise/ambient allant crescendo. Assez jouissif, hypnotisant et bizarrement apaisant malgré la tension que le duo crée. On est happé par le vide.

    Enfin Earth, devenu spécialistes du "western-drone". Le son est excellent et tiens c'est bizarre, mais je me sens complètement stoned alors que j'ai rien fumé. Wow attends là, je suis dans l'ouest sauvage version "Dead Man", je descends une rivière en canoë au ralenti, il y a des tipis sur les berges, quelques chercheurs d'or, un ours et un mec qui joue du trombone (pas assez à mon avis). Je décide de débarquer et je me dirige leeeeentemeeeeent vers la prochaine ville et son saloon désert suintant le whisky...
    Bref on bon gros trip d'une heure et quelques.
    Magistral.
  • Monarch über Alles

    24 Ene 2008, 11:42

    Wed 23 Jan – Overmars, Monarch

    MONARCH : Monarch, c'est facile, c'est une invocation aux grands anciens.
    Pour se faire une idée, il faut s'imaginer naviguer sur un petit bateau en plein Ocean. Il fait beau, c'est calme, mais tout au fond, dans les abysses, se terre une menace indescriptible. Un Léviathan qui s'éveille lentement et qui remonte vers la surface tranquillement avec toute la lenteur qu'impose son aspect colossal. Progressivement, la menace se fait plus pesante, plus présente.
    Enfin la bête se montre, elle est déchainée, elle crée un Maelström cataclysmique qui entraine les restes du bateaux vers les profondeurs marines.
    Vous, vous tentez tant bien que mal de vous rattacher à un bout d'épave, mais vous ne pouvez rien faire, vous êtes pris dans la fureur du monstre attendant une accalmie qui ne viendra que pour mieux vous tourmenter par la suite. Car il ne vous a pas oublié, après des éons passés à sommeiller, il joue avec vous mais vous ne pouvez rien faire, le Léviathan vous entraîne dans les profondeurs à jamais...
    Bref, Monarch c'était de la balle.

    Overmars : Overmars je trouve ça déjà passablement chiant sur album mais alors en live ça devient encore plus flagrant. Pour moi, le problème vient qu'il y a des bons plans de temps en temps mais une fois qu'ils en tiennent un, ils l'étirent pendant des heures. On se surprend donc à hocher la tête sur un motif intéressant avant de se dire par la suite que ça fait trois plombe que ça dure et c'est l'ennui qui fait place.

    Bref Monarch à dominé, ils auraient dû avoir même quelques,disons, 15 minutes de plus.